Covid-19 : les masques en tissu, inefficaces face aux variants du covid-19 ?

L'apparition de nouveaux variants du Sars-Cov-2 dans certains pays a changé le cours de la pandémie. Alors que la propagation du virus ne présentait aucun signe de décélération, les variants covid-19 sont venus renforcer la tendance avec une vitesse de propagation encore plus élevée. Pour contrer cette situation, le haut conseil de la santé publique déconseille l'usage de certains masques en tissu, une disposition qui est toutefois mal interprétée par plus d'un. Le masque en tissu est-il inefficace face aux variants ?

Que faut-il savoir sur les variants Covid-19 ?

masque en tissu

Dans une situation aussi préoccupante que celle que connaît actuellement le monde, l’idéal pour se protéger et endiguer le mal est de suivre les recommandations des spécialistes. Ces derniers sont en effet les mieux avisés pour dicter la conduite à tenir dans des circonstances pareilles. C’est pourquoi ce texte s’inspirera surtout des directives données par des organisations habilitées à préconiser les mesures pertinentes en cas de crises sanitaires.

Le monde connaît depuis peu l’émergence de variants du covid-19, issus de mutations du génome du Sars-Cov-2. En effet, des mutations peuvent survenir au cours de la réplication des virus dans l'organisme d’un hôte. Ils sont plus transmissibles et par conséquent, plus dangereux. Le mode de transmission et la virulence n'ont pas changé pour autant, mais une question se pose : les gestes barrières et le port du masque en tissu français et sont-ils efficaces ?

Les gestes de barrières sont efficaces contre le variant du Sars-Cov-2 ?

Il importe de préciser cela pour comprendre pourquoi les moyens de protection contre les variants covid-19 ne sont pas du tout différents de ceux préconisés contre le Sars-Cov-2. Ils pénètrent en effet l’organisme suite à l’inhalation d’un air contaminé par le virus, ou après que des gouttelettes contaminées (toux, éternuement, respiration et parole) par le virus soient entrées en contact avec la muqueuse respiratoire.

Pour éviter tous risques de contamination avec l’un des nouveaux variants covid-19, le respect strict des mesures barrières reste de mise. Même si elles visent toutes à éviter que le virus n'entre dans l’organisme, les recommandations préconisées par les organisations scientifiques de valeur varient cependant sur certains points ; l’efficacité du port du masque en tissu par exemple.

Les recommandations du haut conseil de santé publique

Une question brûle actuellement toutes les lèvres : doit-on se débarrasser des masques lavables réutilisables et ne compter que sur les masques en papier ? Face à cette question, le haut conseil de santé publique (HCSP) est clair ! Puisque les variants covid-19 se sont montrés plus contagieux, il vaudrait mieux se limiter à l’usage des masques industriels.

Qu’est-ce qu’un masque industriel ?

masque made in France

Il s’agit tout simplement de tous types de masque fabriqué en tenant compte des normes en vigueur, concernant le niveau de filtration requis contre le coronavirus. Sont donc concernés aussi bien les masques jetables que les masques lavables ! L'accent est mis sur la capacité que de ce dernier à éliminer de l'air que l'on inspire, la quasi-totalité des aérosols qu’il contient. Ainsi, le (HCSP) a permis d’éviter de balayer le masque lavable d'un revers de main au profit du masque en papier jetable.

Bien au contraire, le haut conseil de santé publique s'oppose à la généralisation d'un certain type de masque jetable en l’occurrence le masque FFP2, qui est rendu obligatoire dans certains pays d’Europe comme l'Autriche et l’Allemagne (en Bavière plus précisément). Ce type de masque ne correspondrait pas à tous les profils. Il serait donc contre-productif de l'imposer à la population. En revanche, le masque en tissu est plus adapté à une utilisation de masse.

Pour peu qu’il soit conforme, c’est-à-dire capable d’éliminer les contaminants contenus dans l'air, l’usage du masque en tissu est conseillé. La catégorie de masques en tissu qui respecte ce principe est certifiée par l’AFNOR. À cet effet, les masques recommandés pour la lutte contre les variants covid-19 selon le haut conseil de santé publique sont : les masques de catégorie 1, les masques en papier et les masques de type FFP.

Les recommandations de l’OMS

Dans ce contexte, l’instance chargée de promouvoir la santé de la population mondiale n'est pas restée muette devant l’émergence des variants covid-19. Par la voix de la responsable chargée de la riposte contre la pandémie au sein de l’organisation, a annoncé une série de mesures qui devraient aider la population à éviter la maladie. Sur la question de la fiabilité du masque en tissu, l’OMS se montre rassurante !

Laxisme ou réalisme ?

En effet, selon la responsable technique, le mode de transmission du virus n'a pas changé en dépit de sa mutation. Les moyens de protection ne devront donc pas l’être. Puisque les masques et tissu ont déjà prouvé leur fiabilité, il serait contre-productif de les discréditer. Ainsi, partout où l'on se rend, il est conseillé de porter son masque “filtrant” ; la mesure devant s'appliquer d’autant que le milieu concerné est à risque.

Le masque en tissu est sans doute tout aussi efficace contre les variants covid-19 qu’il l’est contre le virus original, mais il faut toutefois s’assurer de porter un masque de qualité pour s’en protéger à 100 % ! Il est déconseillé en outre, de compter sur les masques faits de manière artisanale, puisqu’ils sont susceptibles de donner un faux sentiment de sécurité et augmenter le risque de transmission.

Nuestras máscaras fabricadas en Francia