Masque en tissus ou jetable : lequel choisir ?
Masques chirurgicaux, masques FFP ou encore masques en tissus, quels sont les spécificités de chacun et surtout à qui s'adressent-ils?
Le masque est par définition un écran placé devant la bouche permettant d'absorber les gouttelettes potentiellement contaminées et d'éviter la contamination.

Quelles sont les différences entre tous?

Le masque chirurgical anti-projection est destiné à éviter lors de l'expiration de celui qui le porte, il ne protège pas celui qui le porte mais ceux qui sont dans son entourage. Il est donc recommandé lorsque l'on est malade ou même dès lors qu'on ressent les premiers symptômes du COVID-19 pour éviter de contaminer les personnes que l'on croise. Il peut donc également être utilisé à domicile lorsqu'un membre d'une famille est infecté. Ce masque a une durée de vie de 3 à 4 heures et est à usage unique.
Le masque FFP pour Filtering Face Piece est lui aussi à usage unique bien que sa durée soit plus longue (8 heures). En revanche et à la différence du masque chirurgical, il fonctionne dans les 2 sens; il protège le porteur du masque contre les risques d'inhalation de gouttelettes chargées de virus mais empêche également le porteur de projeter ses gouttelettes sur son entourage.
Le masque en tissu lavable est un masque barrière anti-projection de gouttelettes qui permet de réserver les masques certifiés jetables au milieu médical. L'état s'est basé sur les normes AFNOR NF EN 14683 des masques chirurgicaux en abaissant les critères (nécessaire au milieu hospitalier) pour permettre la production de masques plus basiques pour l'ensemble de la population. Deux sous catégories sont à distinguer : le masque de catégorie 1 (UNS 1) est un masque barrière pour les gens en contact avec le public (serveurs, caissiers etc.) et le masque de catégorie 2 est plutôt destiné aux entreprises avec peu de contact avec la clientèle.

En résumé

Pour faire face à la pénurie face à la pandémie actuelle, les masques jetables (chirurgicaux ou de type FFP) doivent principalement être utilisés pour le monde médical; les masques en tissus, quant à eux constituent une addition logique aux mesures barrières. Il serait donc logique comme on peut le voir dans de nombreux pays d'Europe ou d'Asie qu'ils deviennent obligatoires et ce pour qu'ils soient efficaces; surtout dans la prochaine phase de déconfinement. Cependant, pour être justement efficace, il faudra en faire une bonne utilisation pour ne pas qu'à l'inverse, ils véhiculent le virus plus qu'ils ne le repoussent.